عربي | Français

Un simple conseil qui t’aidera à sauver ton mariage - Capital FR

Un simple conseil qui t’aidera à sauver ton mariage

Est-il possible pour un couple d’entretenir une relation harmonieuse, si les deux font un effort pour cela ? La réponse est oui, bien sûr.

Il faut néanmoins savoir que ce chemin ne sera pas aisé, et qu’il te prépare des épreuves difficiles, la plus compliqué étant peut-être l’effet “A quoi bon ?“ (”what-the-hell effect" en anglais).

L’effet "A quoi bon ?"

Cet effet a été découvert par des chercheurs en 2010. Ils étudiaient le comportement des personnes qui font un régime et ils ont réalisé une expérience assez curieuse. Ils offraient aux participants un grand morceau de pizza et ensuite ils leur offraient des gâteaux.
L’expérience fonctionnait ainsi : les tranches de pizza étaient toutes de la même taille mais les chercheurs, très malins, ont réussi à persuader certains participants qu’ils avaient en réalité mangé des morceaux de pizzas plus grands.

Résultat, ceux qui croyaient avoir mangé davantage — attention ! — ont fini par manger plus de gâteaux que ceux qui croyaient avoir mangé des morceaux de pizza plus petits.

L’effet “A quoi bon“, c’est exactement ça : en transgressant certaines règles personnelles, nous finissons en général par baisser les bras, et nous dire : ” De toute façon, je n’ai pas réussi, alors, à quoi bon faire plus d’efforts ? ".

Cet effet fonctionne non seulement dans le cadre des régimes, mais aussi dans tout autre type de conduite qui requiert des efforts de volonté.

Par exemple, ne plus jouer des heures à des jeux sur internet, ne plus crier sur ton enfant, ne plus laisser d’assiettes sales dans l’évier, ne plus remplir le bureau d’objets inutiles, ne plus te disputer avec ton époux ou ton épouse, ne plus acheter d’objets dont tu n’as pas besoin, ne plus louper les entraînements de tes enfants, etc. Tu en as fait ta promesse et tu ne l’as pas tenue.

C’est là où l’effet " A quoi bon? " fait son apparition. Tu commences à te culpabiliser, à te réprimander et à te tourmenter. En même temps, le désespoir fait son travail : tu n’as pas pu le faire, tu as échoué, tu n’as pas de volonté, tu es nul, etc.

La solution est simple et évidente : envoyer tout au diable, si tu as échoué, à quoi bon continuer ? Ça ne vaut plus la peine de tenir la promesse. Perdu pour perdu...

" De toute façon, rien n’a marché ... "

Il en est de même avec les couples. Ils réalisent que l’amour n’est pas suffisant. Ils se disputent de plus en plus et ils sont de plus en plus tristes, mais ça ne s’arrête pas. Ils s’en rendent compte et ils décident qu’ils vont changer de comportement, dès le lendemain, qu’ils vont résoudre les affaires de manière pacifique, sans scandale ni dispute.
Pendant deux semaines, tout marche bien. Et tout à coup, ça recommence. Des disputes, des assiettes cassées, des cris et des insultes verbales avec l’intention de blesser là où ça fait le plus mal.

A quoi les époux concluent-ils ? : " De toute façon ça n’a pas marché. À quoi bon faire tant d’efforts ? On n’y arrive pas..."
Chacun pense qu’il a échoué, que ça n’a pas de sens de continuer, que tout est inutile et idiot, que " nous avons des personnalités différentes, nous sommes incompatibles “ et que ” tout simplement nous ne sommes pas faits pour être ensemble ".

Et ils divorcent.
Alors qu’ils auraient parfaitement pu être heureux ensemble.

Ce n’est pas grave

L’effet " A quoi bon? " n’est pourtant pas omnipotent. C’est d’ailleurs très facile de le tromper.
Que faut-il faire ? Avoir l’attitude correcte, c’est tout.
Les personnes qui font face à ce problème sont persuadées, quelque part, qu’il suffit de prendre une fois la décision de faire ou de ne pas faire quelque chose, et qu’ensuite, ils n’ont plus à faire d’efforts.

Si tu as décidé de ne plus manger de sucre, tu n’en mangeras plus. Si tu as décidé de ne plus regarder le portable de ta femme, tu ne le feras plus.
Mais en fait, ce n’est évidemment pas si simple que ça.
Entre la décision et les résultats, il y a beaucoup de travail à mener. Le fait d’assimiler la nouvelle conduite n’est pas facile. Il faut faire plein d’efforts, s’entraîner, se former, etc.

Je vais te l’expliquer avec un exemple :
  • Imagine qu’un jeune homme a décidé de faire des barres parallèles 50 fois par séance. Il se rapproche de la barre fixe et il n’arrive à faire l’exercice que huit fois. Est-ce une raison pour se sentir mal ? Non. Il doit juste continuer à s’entraîner.
  • Mais poursuivons notre expérience mentale. Ça fait trois jours que notre personnage fait cet exercice, et au bout de trois jours il a pu le répéter 10 fois. A-t-il avancé ? Bien sûr ! Exactement comme les époux qui ont réussi à ne pas se disputer pendant deux semaines.
  • Au bout du quatrième jour, notre personnage s’est rapproché des barres avec l’objectif de faire 11 répétitions. Et il n’en a pu faire que six ! Il a échoué ! À quoi bon faire des efforts si de toute façon il n’a pas pu le faire ?
Est-ce que ça vaut la peine de s’attrister ? Bien sûr que non. Le jeune a eu une rechute, ce qui est normal dans tout entraînement, apprentissage ou assimilation d’une nouvelle habitude. Par exemple, beaucoup de petits enfants qui ont appris à marcher, ont de nouveau commencé à marcher à quatre pattes et ont passé quelques jours sans même essayer de se remettre debout. Et au bout d’un certain temps, ils se remettent à marcher.

Si notre personnage savait que les rechutes sont une partie indivisible de l’apprentissage, il n’aurait pas été déçu (il s’en serait peut-être même réjoui).

L’effet " A quoi bon ? " peut être surmonté en restant zen et confiant.

Voici ce que pourraient se dire les deux membres du couple après une dispute :
  • " D’accord, on s’est disputés, mais on a aussi passé deux semaines en paix. D’accord, on n’a pas réussis à rester tranquilles plus de deux semaines. Mais ce n’est pas grave ! Ce n’est pas évident de rompre avec les stéréotypes de notre conduite. Il faut juste continuer à travailler !“.
  •  Et la nouvelle période sans dispute durera trois semaines. Ensuite ils se disputeront de nouveau. Et ils diront : ” Ce n’est pas grave ! Ce n’est pas évident de rompre avec les stéréotypes de la conduite. Il faut juste continuer à travailler ! “.
  • Résultat : la période suivante sans dispute ne durera qu’une semaine (oui, juste une semaine). Mais les époux diront : “ Ce n’est pas grave ! Ce n’est pas évident de rompre avec les stéréotypes de la conduite. Il faut juste continuer à travailler !”.
  • Et la suivante période sans dispute durera un mois.
Et ainsi de suite.
Il est important de comprendre que les changements requièrent du temps, que rien n’est facile, que les rechutes sont une partie normale et inéluctable des changements. Et c’est tout. Par conséquent, l’effet " A quoi bon ? " n’est pas si redoutable que ça.

C’est-à-dire que quand les époux essayent d’améliorer la relation, il est important de comprendre que ce chemin est rempli d’embûches et de rechutes. Elles sont une partie inhérente au changement, il faut les prendre telles qu’elles sont : quelque chose de naturel qui appartient au processus. Si tu as pu supporter une semaine sans dispute, c’est très bien ! Il faut juste continuer à travailler et les périodes sans dispute seront de plus en plus longues.
Fourni par Blogger.