عربي | Français

La toute nouvelle Mercedes S-Class Cabriolet: Un yacht à quatre roues - Capital FR

La toute nouvelle Mercedes S-Class Cabriolet: Un yacht à quatre roues


Les amateurs de véhicules de grand luxe en rêvaient. Quarante-cinq ans après avoir abandonné la catégorie, Mercedes ressuscite le cabriolet familial de prestige à partir de la Classe S actuelle.


Un cabriolet Classe S? Le fantasme absolu pour de nombreux automobilistes mais aussi pour les ingénieurs du bureau d'études de Mercedes. Un concept doté de quatre portes a ainsi été présenté à Detroit en 2007. Mais le projet était irréalisable en l'état et la firme n'était pas encore disposée à renouer avec un genre qu'elle avait initié dans les années 1950 et abandonné en 1971. Dieter Zetsche, le président du groupe Daimler, a finalement attendu l'arrivée de la génération actuelle de la Classe S pour craquer et donner son visa pour le retour de la marque sur le segment des cabriolets de grand luxe. «C'était le bon moment pour y aller», nous a dit Robert Lesnik, le directeur du design extérieur. Tous les marchés, notamment la Chine et les États-Unis, les principaux débouchés commerciaux de ce modèle, sont bien orientés et cette catégorie n'était occupée que par un acteur: Bentley avec la Continental GTC.

Une capote molletonnée

Une teinte de cuir claire et un bois à l'aspect teck, renvoie à l'univers du yacht.Prenez un coupé Classe S qui peut déjà prétendre au premier prix de beauté, remplacez le pavillon par une capote en toile multicouche à choisir parmi quatre coloris (noir, bleu marine, beige et rouge foncé), et vous obtenez l'un des plus gracieux cabriolets de prestige du moment. Un style récompensé par un Cx aérodynamique de 0,29. Pour compenser le handicap des inévitables renforts dûs à l'ablation du toit, la structure arrière est entièrement réalisée en aluminium. À l'arrivée, le cabriolet n'est pas plus lourd que l'ancien coupé Classe S. La capote s'escamote électriquement à distance via la télécommande en vingt secondes ou en actionnant le bouton dissimulé sous l'accoudoir central. En cas d'averse soudaine, on pourra se mettre à l'abri en roulant jusqu'à 60 km/h, une première. On découvrira alors que le double vitrage et la capote molletonnée et drapée de suédine contribuent à procurer une isolation acoustique supérieure au coupé de 1 dB!



Chauffage de nuque

Le dessin intérieur et les équipements proviennent du coupé mais le décor, pour peu que l'on privilégie une teinte de cuir claire et un bois à l'aspect teck, renvoie à l'univers du yacht. Les ingénieurs ont mis l'accent sur le confort cheveux au vent. La climatisation très intelligente devine automatiquement la position de la capote et adapte la température et le flux d'air en conséquence. Les deux sièges avant sont chauffants et ventilés et les appuie-tête disposent de l'agréable chauffage de nuque Airscarf à trois vitesses. Pour éviter de défaire le brushing de madame, le rideau coupe-vent et le déflecteur de pare-brise électriques sont indispensables (+ 1 200 €). Un dispositif qui pourra rester en place même avec deux personnes à l'arrière. Celles-ci disposeront d'un espace accueillant avec les sièges chauffants malgré les dossiers droits. Au regard du gabarit de cette Classe S, le coffre est vraiment riquiqui et ne permet pas d'embarquer la garde-robe d'une semaine de vacances. Les charnières nues témoignent aussi d'un souci d'économie. Le cas aussi pour le revêtement des rebords extérieurs arrière réalisés dans un plastique dur.


Sur coussin d'air


La capote disparaît en 20 secondes dans son logement en roulant jusqu'à 60 km/h.
Les premières sensations qui nous viennent à l'esprit sont sérénité et confort. La suspension pneumatique efface les irrégularités de la route sans avoir besoin de ralentir. Le V8 et la boîte auto à 9 rapports forment un couple parfait même si l'on finit par ne plus savoir le rapport engagé. À 90 km/h, la S500 évolue sur un filet de gaz à 1000 tr/min en 9e. Passé le temps de réponse des turbos, un énergique kick-down réveille le V8. Sa vigueur ne fait jamais défaut et, après avoir pris en compte l'inertie d'un vaisseau de près de 2,2 tonnes, on peut sans arrière-pensée, et en prenant la main avec les palettes au volant, montrer à ses passagers que ce cabriolet n'a rien d'une bête pataude et qu'il est capable de suivre le rythme d'une berline sportive.

AVIS

Dotée d'un arsenal technologique dernier cri et d'un comportement dynamique, la Mercedes éclipse la Bentley Continental GTC. Que ce soit pour flâner le coude à la portière ou pour les longs trajets, la Classe S Cabriolet dispose d'un large répertoire.


Fourni par Blogger.